L’exigence éthique et la tarification à l’activité à l’hôpital

La difficulté des acteurs de santé à intégrer le critère éthique de l’équité dans leur décision est en partie liée aux émotions déclenchées par la perception sensible des patients. Le souci d’une distribution rationnelle des ressources sanitaires en fonction des besoins de la collectivité n’a pas l’intensité émotionnelle de la compassion. L’intégration progressive de la tarification à l’activité dans les établissements de soin offre l’avantage de relativiser l’influence des émotions spontanées dans la décision médicale. Cependant, elle présente l’inconvénient de favoriser la rentabilité plutôt que l’équité.

L’équité en matière de santé : qu’en pense l’opinion publique ? Une revue de l’éthique empirique dans le champ de la santé

La fixation des priorités dans la mise à disposition des soins de santé par le décideur public devrait prendre en compte l’état de l’opinion publique à l’égard des raisons qui les justifient. Nous passons en revue la littérature dédiée à la révélation des préférences du public en matière de rationnement des soins de santé. Les principes éthiques mobilisés comme justification des priorités sont d’abord examinés. Puis nous passons en revue les diverses méthodes employées pour révéler les préférences sociales de la population avant de présenter les principaux résultats empiriques.

The philosophy of need and the normative foundations of health policy

La notion de besoin joue un rôle crucial pour définir les inégalités légitimes en matière de santé. Le débat sur l’équité en santé se développe néanmoins dans la méconnaissance de la philosophie du need. En mobilisant des argumentations de nature morale ou politique, cet article cherche à élaborer une notion de besoin qui ne repose ni sur une liste universelle ni sur des préférences individuelles mais sur un choix de préférence sociale qui légitime les revendications de besoin. Il propose à cet effet une approche institutionnaliste du besoin insistant sur les processus sociaux qui créent ou consolident des besoins de soins spécifiques et situés.

Sur l’opposition entre care et théories de la justice : ce que nous apprend le commerce équitable

Le commerce équitable nous invite à un réexamen des relations entre care et théories de la justice. Le commerce équitable se présente comme inscrit dans le care. Parallèlement, il réhabilite une justice aristotélicienne dite particulière. Ce faisant, il montre que éthique du care et théorie de la justice convergent, à condition que la justice ne se résume pas – comme trop souvent – à une justice dite générale. La justice particulière permet donc d’envisager autrement et de façon plus pertinente l’articulation entre justice et care.