Hayek au Japon : la réception d’une pensée néolibérale

Résumé

La réception de la pensée de Friedrich Hayek au Japon dépend naturellement de caractéristiques propres à l’histoire de la modernisation dans ce pays, à partir de la seconde moitié du xixe siècle. Le contexte géographique et culturel est-asiatique, les clichés attachés au Japon peuvent conduire à s’étonner du succès de la pensée de l’auteur représentant d’une forme de « néolibéralisme ». Mais des traits épistémologiques et philosophiques, dont la démonstration est proposée ici, rendent compte de ce fait frappant. Au pays de la vie organisée en groupes à tous niveaux, l’impact fut considérable des idées du théoricien de l’individualisme méthodologique, militant du libre-échange et héritier sans doute le plus fameux de l’école économique autrichienne. L’écho de la pensée du fondateur de l’école, Carl Menger (1840-1921) dont les archives sont en partie conservées au Japon s’y fait également entendre. Un pan de théorie économique du libéralisme au xxe siècle a ainsi rencontré, loin de sa base d’origine, une réception attentive au pays du Soleil levant.

Plan

  • Introduction
  • Hayek au Japon : la route vers l’acceptation d’un symbole du « néolibéralisme »
  • Hayek au Japon : sa réception envisagée à trois niveaux
  • Hayek au Japon : congruence entre Japon et sources du « libéralisme classique » ?
  • Conclusion

Article

[L’article peut être lu en intégralité sur Cairn]

Mots-clés

Ecole autrichienne, Capitalisme (Histoire du), Hayek (Friedrich), Japon (Histoire moderne et contemporaine du), Néolibéralisme, Menger (Carl)

Le problème plus que la solution : la démocratie dans la vision du monde néolibérale

Résumé

Loin de se limiter à l’économie, le néolibéralisme est une pensée globale, une vision du monde, une idéologie qui élabore des perspectives sur les dimensions les plus diverses de la vie sociale et, last but not least, sur la politique. La réflexion de nombreux néolibéraux, certains de premier plan, souligne la permanence, des années 1930 au début du xxie siècle, d’une interrogation critique sur la démocratie, accusée d’entraver la liberté et de conduire au socialisme. Le regard soupçonneux jeté sur la démocratie se double parfois d’une réflexion sur les alternatives envisageables et explique l’intérêt manifesté pour certains régimes autoritaires de droite, notamment la dictature du général Pinochet au Chili. La réflexion néolibérale sur la démocratie révèle une réticence profonde face aux systèmes représentatifs modernes et la quête d’une forme de légitimité fondée non sur le gouvernement de la majorité, mais sur celui d’une élite triée sur le volet.

Plan

  • Aux origines du néolibéralisme : la démocratie au banc des accusés
  • De Wilhelm Röpke à Friedrich Hayek : lutter contre les « abus » de la démocratie
  • Le Chili de Pinochet : une alternative à la « démocratie illimitée » ?
  • Des lendemains qui déchantent ? Une inquiétude persistante

Article

[L’article peut être lu en intégral sur Cairn]

Références

  • Audier, Serge. 2012. Néo-libéralismes. Une archéologie intellectuelle. Paris : Grasset.
  • Barros, Robert. 2004. Constitutionalism and Dictatorship. Pinochet, the Junta and the 1980 Constitution. Cambridge : Cambridge University Press.
  • Baudin, Louis. 1953. L’aube d’un nouveau libéralisme. Paris : Libraire de Médicis.
  • Buchanan, James M. 1982. « Democracia limitada o illimitada ». Estudios Públicos, n° 6 : 37-51.
  • Böhm, Franz. 1937. Die Ordnung der Wirtschaft als geschichtliche Aufgabe und rechtsschöpferische Leistung. Stuttgart : Kohlhammer.
  • Bonhoeffer Denkschrift, 1984 (1943), « Politische Gelmeinschaftsordnung. Ein Versuch zur Selbstbesinnung des christlichen Gewissens in den politischen Nöten unserer Zeit », in R. Reichardt et K. Schwabe, Gerhard Ritter. Ein politischer Historiker in seinen Briefen, 655-774, Boppard am Rhein : Boldt.
  • Burgin, Angus. 2012. The Great Persuasion. Reinventing Free Markets Since the Depression. Cambridge : Harvard University Press.
  • Butikofer, Roland. 1996. Le refus de la modernité. La Ligue vaudoise : une extrême-droite et la Suisse. Lausanne : Payot.
  • Cáceres, Carlos Francisco. 1982, « La via chilena a la Economía de Mercado ». Estudios Públicos, n° 6 : 71-87.
  • Caldwell, Bruce. 2004. Hayek’s Challenge. An Intellectual Biography of F. A. Hayek. Chicago : The Chicago of University Press.
  • Caldwell, Bruce et Montes, Leonidas. 2014, “Friedrich Hayek and its visits to Chile”. Rev Austrian Econ DOI 10.1007/s11138-014-0290-8, Springer, published online : 26 September 2014.
  • Commun, Patricia. 2016. Les ordolibéraux. Histoire d’un libéralisme à l’allemande. Paris : Les Belles Lettres.
  • Cristi, Renato. 2011 (2000). El pensamiento político de Jaime Guzmán. Una biografïa intellectual. Santiago du Chili : LOM Ediciones.
  • Dardot, Pierre et Laval, Christian. 2009. La nouvelle raison du monde. Essai sur la société néolibérale. Paris : La Découverte.
  • Denord, François. 2007. Néo-libéralisme version française. Histoire d’une idéologie politique. Paris : Demopolis.
  • Dietze, Gottfried. 1982. « La democracia tal como es y la democracia apropiada ». Estudios Públicos, n° 6 : 7-35.
  • Ebenstein, Alan. 2001. Friedrich Hayek. A Biography. New York : Palgrave.
  • Estévez, Jorge Vergara. 2007. « La “democracia protegida” en Chile ». Revista de Sociología, Universidad de Chile, 21 : 45-52.
  • Eucken, Walter, (1932). « Staatliche Strukturwandlungen und die Krisis des Kapitalismus ». Weltwirtschaftliches Archiv, p. 297-321. Republié dans ORDO. Jahrbuch für die Ordnung von Wirtschaft und Gesellschaft, 1997, n° 48, 5-24.
  • Eucken, Walter. 1938. Nationalökonomie wozu ?. Leipzig : Felix Meiner.
  • Eucken, Walter. 1940. Die Grundlagen der Nationalökonomie. Iéna : Fischer.
  • Farrant, Andrew, McPhail, Edward, Berger, Sebastian. 2012. “Preventing the ‘Abuses’ of Democracy : Hayek, the ‘Military Usurper’ and Transitional Dictatorship in Chile ?”. American Journal of Economics and Sociology, 71/3 : 513-538.
  • Fischer, Karen. 2009. “The Influence of Neoliberals in Chile before, during, and after Pinochet”, in Ph. Mirowski, D. Plehwe (eds.), The Road from Mont-Pèlerin, 307-346, Cambridge, Harvard University Press.
  • Friedman, Milton et Friedman, Rose D. 1998. Two Lucky People Memoirs. Chicago : University of Chicago Press.
  • Frickhöffer, Wolfgang. 1982. « La implantación de una economía de mercado : el modelo alemán y el modelo chileno ». Estudios Públicos, n° 6 : 89-98.
  • Goldschmidt, Nils et Wohlgemuth, Michael. 2008. Grundtexte zur Freiburger Tradition der Ordnungsökonomik. Tübingen : Mohr Siebieck.
  • Gregg, Sameul. 2010. Wilhelm Ropke’s Political Economy. Cheltenham : Edward Elgar Pub.
  • Haselbach, Dieter. 1991. Autoritärer Liberalismus und Soziale Marktwirtschaft. Gesellschaft und Politk im Ordoliberalismus. Baden Baden : Nomos Verlag.
  • Hayek, Friedrich. 1949. “The Intellectuals and Socialism”. The University of Chicago Law Review, 16/3 : 417-433.
  • Hayek, Friedrich. 1960. The Constitution of Liberty. Chicago : University of Chicago Press.
  • Hayek, Friedrich. 1979. Law, Legislation and Liberty. 3. The Political Order of a Free People : a New Statement of the Liberal Principles of Justice and Political Economy. Chicago : Chicago of University Press.
  • Hayek, Friedrich. 1983. Droit, législation et liberté. Une nouvelle formulation des principes libéraux de justice et d’économie politique. Volume 3. L’ordre politique d’un peuple libre. Paris : PUF, 1983.
  • Hayek, Friedrich. 1993. La constitution de la liberté. Paris : Litec.
  • Hennecke, Hans-Jörg. 2000. Friedrich August von Hayek. Die Tradition der Freiheit. Düsseldorf : Verlag Wirtschaft und Finanzen.
  • Hennecke, Hans-Jörg. 2005. Wilhelm Röpke. Ein Leben in der Brandung. Stuttgart : Schäffer-Poeschel Verlag.
  • Hoppe, Hans-Hermann. 2001. Democracy. The God That Failed, The Economics and Politics of Monarchy, Democracy and Natural Order. New Brunswick : Transaction Publishers.
  • Hülsmann, Jörg Guido. 2007. Mises. The Last Knight of Liberalism. Auburn : Mises Institute.
  • Irvine, Reed. 1982. « Libertad de expresión y desinformación en el mundo occidental », Estudios Públicos, 6 : 99-117.
  • Karsten, Franck, Beckmann, Karel. 2012. Beyond Democracy. Why democracy does not lead to solidarity, prosperity and liberty, but to social conflict, runaway spending and a tyrannical government, www.beyondemocracy.net.
  • Maissen, Thomas. 2005. Die Geschichte der NZZ 1780-2005. Zurich : Verlag Neue Zürcher Zeitung.
  • Mirowski, Philip, Plehwe, Dieter (eds.). 2009. The Road from Mont-Pèlerin. The Making of the Neoliberal Thought Collective. Cambridge, Harvard University Press, 2009.
  • Plehwe Dieter, Walpen Bernhard. 2001. « „Wahrheitsgetreue Berichte über Chile“ – die Mont Pèlerin Society und die Diktatur Pinochet », 1999. Zeitschrift für Sozialgeschichte des 20. und 21. Jahrhunderts, 16/2 : 42-73.
  • Plickert, Philip. 2008. Wandlungen des Neoliberalismus. Eine Studie zu Entwicklung und Ausstrahlung der « Mont-Pèlerin Society ». Stuttgart : Lucius & Lucius.
  • Ptak, Ralf, 2004. Vom Ordoliberalismus zur Sozialen Marktwirtschaft. Stationen des Neoliberalismus in Deutschland. Opladen : Leske + Budrich.
  • Röpke, Wilhelm. 1942. Die Gesellschaftskrisis der Gegenwart. Erlenbach-Zurich : Rentsch.
  • Röpke, Wilhelm. 1944. Civitas humana. Grundfragen der Gesellschafts- und Wirtschaftsreform. Erlenbach-Zurich : Rentsch.
  • Röpke, Wilhelm. 1958. Jenseits von Angebot und Nachfrage. Erlenbach-Zürich, Rentsch.
  • Röpke, Wilhelm, 2009. Au-delà de l’offre et de la demande. Paris : Les Belles Lettres.
  • Rougier, Louis, 1949 (1938). Les mystiques économiques. Comment l’on passe des démocraties libérales aux États totalitaires. Paris : Librairie de Médicis.
  • Rüstow, Alexander. 1959 (1929), « Diktatur innerhalb der Grenzen der Demokratie ». Vierteljahrshefte für Zeitgeschichte, 7/1 : 85-102.
  • Rüstow, Alexander. 1932. « Freie Wirtschaft – Starker Staat », Schriften des Vereins für Socialpolitik. 187 : 62-69.
  • Rüther, Daniela, 2002. Der Widerstand des 20. Juli auf dem Weg in die Soziale Marktwirtschaft. Die wirtschaftspolitischen Vorstellungen der Bürgerlichen Opposition gegen Hitler. Paderborn : Schöningh.
  • Schwarz, Gerhard. 1992. « Marktwirschaftliche Reform und Demokratie – Eine Haßliebe ? Überlegungen zur Interdependenz der Ordnungen beim Übergang von der Kommando- zur Wettbewerbswirtschaft ». ORDO. Jahrbuch für die Ordnung von Wirtschaft und Gesellschaft, 43 : 65-90.
  • Solchany, Jean. 2015. Wilhelm Röpke, l’autre Hayek. Aux origines du néolibéralisme. Paris : Publications de la Sorbonne.
  • Valdés, Juan Gabriel. 1995. Pinochet’s Economists. The Chicago School in Chile. Cambridge : Cambridge University Press.
  • Watrin, Christian. 1982. « El crecimiento de Leviatán », Estudios Públicos, 6 : 53-70.

Mots-clés

Néolibéralisme, Idéologie, Théorie de la démocratie, Autoritarisme, Conservatisme

Libéralisme ou démocratie ? Raymond Aron lecteur de Friedrich Hayek

Résumé

Cet article revient en détail sur la critique du libéralisme de Friedrich Hayek délivrée par Raymond Aron, sur une période qui court des années 1940 au début des années 1980. A partir d’une relecture croisée des principaux textes de ces deux philosophes du second xxe siècle, il cherche à montrer que leurs oppositions – sur la place laissée aux libertés économiques, sur la définition même du concept de liberté et sur la manière d’envisager la démocratie – révèlent l’existence de deux voies profondément divergentes au sein du néolibéralisme contemporain : l’une qui se fonde sur un attachement primordial au marché et qui s’accompagne d’une méfiance prononcée à l’égard du régime démocratique ; l’autre qui se construit à l’inverse sur la base d’une confiance en la démocratie, conçue comme point d’aboutissement du libéralisme, et qui conduit à ne pas absolutiser le marché. Un réexamen de cette opposition peut ainsi permettre de sortir d’une vision étriquée et caricaturale du néolibéralisme, qui le réduit abusivement à une fermeture de l’espace des possibles politiques.

Article

L’authentique morale des démocraties est une morale de l’héroïsme, non de la jouissance.

(Aron, 1941b, p. 518)

L’argent est un des plus magnifiques instruments de liberté que l’homme ait jamais inventé.

(Hayek, 1944, p. 69)

[L’article peut être lu intégralement sur Cairn]

Bibliographie

  • Aron, Raymond. 1937. « Réflexions sur les problèmes économiques français ». Repris dans Commentaire, n° 28-29, 1985.
  • Aron, Raymond. 1939. « États démocratiques et États totalitaires », repris dans Aron 2005.
  • Aron, Raymond. 1941a. « Bureaucratie et fanatisme », repris dans Aron 1990.
  • Aron, Raymond. 1941b. « Naissance des tyrannies », repris dans Aron 1990.
  • Aron, Raymond. 1943. « Du pessimisme historique », repris dans Aron 1990.
  • Aron, Raymond. 1948. Le Grand schisme. Paris : Gallimard.
  • Aron, Raymond. 1955. L’opium des intellectuels. Paris : Hachette, 2002.
  • Aron, Raymond. 1957. Espoir et peur du siècle. Essais non partisans. Paris : Calmann-Lévy.
  • Aron, Raymond. 1961. « La définition libérale de la liberté. À propos du livre de F. A. Hayek The Constitution of Liberty », repris dans Aron 2006.
  • Aron, Raymond. 1962. Dix-huit leçons sur la société industrielle. Paris : Gallimard. Repris dans Aron 2005
  • Aron, Raymond. 1964. « Fin des idéologies, renaissance des idées », repris dans Aron 2006.
  • Aron, Raymond. 1965a. Essai sur les libertés. Paris : Hachette. 2005.
  • Aron, Raymond. 1965b. Démocratie et totalitarisme. Paris : Gallimard. Repris dans Aron 2005.
  • Aron, Raymond. 1969. « Liberté, libérale ou libertaire ? », repris dans Aron 2006
  • Aron, Raymond. 1976. « Postface », repris dans R. Aron, Essai sur les libertés. Paris : Hachette, 2005.
  • Aron, Raymond. 1977. Plaidoyer pour l’Europe décadente. Paris : Robert Laffont.
  • Aron, Raymond. 1990. Chroniques de guerre. La France libre, 1940-1945. Paris : Gallimard.
  • Aron, Raymond. 1991. Leçons sur l’histoire. Paris : Livre de poche.
  • Aron, Raymond. 1997. Introduction à la philosophie politique. Démocratie et révolution. Paris : Livre de poche.
  • Aron, Raymond. 2005. Penser la liberté, penser la démocratie. Paris : Gallimard.
  • Aron, Raymond. 2006. Les sociétés modernes. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Aron, Raymond. 2013. Liberté et égalité. Cours au Collège de France. Paris : Editions de l’EHESS.
  • Audard, Catherine. 2009. Qu’est-ce que le libéralisme ? Ethique, politique et société. Paris : Gallimard.
  • Audier, Serge. 2004a. Raymond Aron. La démocratie conflictuelle. Paris : Michalon.
  • Audier, Serge. 2004b. Les théories de la république. Paris : La Découverte.
  • Audier, Serge. 2005. Tocqueville retrouvé. Genèse et enjeux du renouveau tocquevillien français. Paris : Vrin/EHESS.
  • Audier, Serge. 2008. Le colloque Lippmann. Aux origines du néo-libéralisme. Bordeaux : Le Bord de l’eau.
  • Audier, Serge. 2012. Néo-libéralisme(s). Une archéologie intellectuelle. Paris : Grasset.
  • Audier, Serge. 2015. Penser le néo-libéralisme. Le moment néolibéral, Foucault et la crise du socialisme. Bordeaux : Le Bord de l’eau.
  • Baudouin, Jean. 1994. La philosophie politique de Karl Popper. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Baudouin, Jean. 2008. « Relire La route de la servitude de F. A. Hayek. Une lecture paradoxale du totalitarisme », in P. Morvan (dir.). Mélanges en l’honneur du Professeur Yves Guchet. Bruxelles : Bruylant.
  • Baverez, Nicolas. 1993. Raymond Aron. Un moraliste au temps des idéologies. Paris : Flammarion.
  • Beckman, Frank et Karsten, Karel. 2013. Dépasser la démocratie. Paris : Institut Coppet.
  • Benoît, Jean-Louis et Keslassy, Eric. 2009. Alexis de Tocqueville. Textes économiques : anthologie critique. Paris : Pocket.
  • Berlin, Isaiah. 1958. « Deux conceptions de la liberté ». Repris dans I. Berlin. 1988. Éloge de la liberté. Paris : Calmann-Lévy.
  • Berlin, Isaiah. 1988. Éloge de la liberté. Paris : Calmann-Lévy.
  • Berlin, Isaiah. 2006. En toutes libertés. Entretiens avec Ramin Jahanbegloo. Paris : Le Félin poche.
  • Bobbio, Norberto. 1996a. Droite et gauche. Paris : Seuil.
  • Bobbio, Norberto. 1996b. Libéralisme et démocratie. Paris : Cerf.
  • Bobbio, Norberto. 2007. Le futur de la démocratie. Paris : Seuil.
  • Boyer, Alain. 2008. « Liberté et soumission. Remarques sur l’analyse aronienne de la conception hayékienne de la liberté », in S. Audier, M.-O. Baruch et P. Simon-Nahum (dir.). Raymond Aron, philosophe dans l’histoire. Paris : Editions de Fallois.
  • Brookes, Kevin. 2014. Le rôle des clubs et des réseaux d’intellectuels libéraux dans la diffusion du néo-libéralisme en France. Le cas de l’ALEPS et du groupe des Nouveaux Economistes. Sciences Po Grenoble. Working Paper n°16.
  • Caldwell, Bruce. 2005. Hayek’s Challenge : An Intellectual Biography of F. A. Hayek. Chicago : University of Chicago Press.
  • Caldwell, Bruce and Montes, Leonidas. 2014. « Friedrich Hayek and His Visits To Chile ». Center for the History of Political Economy. Working Paper n°2014-12. http://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=2488106.
  • Caré, Sébastien. 2009. La pensée libertarienne. Genèse, fondements et horizons d’une utopie libérale. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Châton, Gwendal. 2016. “Taking Anti-Totalitarianism Seriously : The Emergence of the Aronian Circle in the 1970s”, in Stephen W. Sawyer and Iain Stewart (eds.). In Search of the Liberal Moment : Democracy, Anti-Totalitarianism, and Intellectual Politics in France since 1950. London : Palgrave Macmillan.
  • Châton, Gwendal. 2017. Raymond Aron. Une introduction. Paris : La Découverte (à paraître).
  • Constant, Benjamin. 1819. De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes. Paris : Mille et une Nuits. 2010.
  • Denord, François. 2007. Néo-libéralisme version française. Histoire d’une idéologie politique. Paris : Démopolis.
  • Downs, Anthony. 1957. Une théorie économique de la démocratie. Bruxelles : Université de Bruxelles. 2013.
  • Ferry, Luc et Renaut, Alain. 1984. Philosophie politique. Des droits de l’homme à l’idée républicaine. Paris : Presses Universitaires de France. 1999.
  • Ferry, Luc et Renaut, Alain. 1985. « Droits-libertés et droits-créances. Raymond Aron critique de Friedrich-A. Hayek ». Droits, n°2.
  • Grémion, Pierre. 1995. Intelligence de l’anticommunisme. Le Congrès pour la liberté de la culture à Paris, 1950-1975. Paris : Fayard.
  • Hayek, Friedrich A. 1944. La route de la servitude. Paris : PUF. 2010.
  • Hayek, Friedrich A. 1955. Discours prononcé en ouverture de la conférence de Milan du Congrès pour la liberté de la culture le 13 septembre 1955. International Association for Cultural Freedom Records. Box 396, folder 7. Bibliothèque de l’Université de Chicago.
  • Hayek, Friedrich A. 1960. La constitution de la liberté. Paris : Litec. 1994.
  • Hayek, Friedrich A. 1967. « La confusion du langage dans la pensée politique », repris dans Hayek 2008.
  • Hayek, Friedrich A. 1973. « Libéralisme », repris dans Hayek 2008
  • Hayek, Friedrich A. 1976. « Démocratie ? Où ça ? », repris dans Hayek 2008.
  • Hayek, Friedrich A. 1979. Droit, législation et liberté. 3. L’ordre politique d’un peuple libre. Paris : Presses Universitaires de France. 1995.
  • Hayek, Friedrich A. 2008. Nouveaux essais de philosophie, de science politique, d’économie et d’histoire des idées. Paris : Les Belles Lettres.
  • Hoppe, Hans-Hermann. 2001. Democracy. The God That Failed : The Economics and Politics of Monarchy, Democracy and Natural Order. Transaction Publishers.
  • Keynes, John M. 1925. The End of Laissez-faire. Marseille/Montréal : Agone/Comeau&Nadeau. 1999.
  • Lippmann, Walter. 1937. La Cité libre. Paris : Les Belles Lettres. 2011.
  • Locke, John. 1690. Traité du gouvernement civil. Paris : Flammarion. 1999.
  • Mahoney, Daniel. 1998. Le libéralisme de Raymond Aron. Une introduction critique. Paris : Editions de Fallois.
  • Manent, Pierre. 2013. « La politique comme science et comme souci ». Préface à Aron, Raymond. Liberté et égalité. Cours au Collège de France. Paris : Editions de l’EHESS.
  • Mill, John Stuart. 1879. Sur le socialisme. Paris : Les Belles Lettres, 2016.
  • Mises, Ludwig von. 1922. Le socialisme : étude économique et sociologique. Paris : Librairie de Médicis, 1938.
  • Mises, Ludwig von. 1944. Le gouvernement omnipotent. De l’État totalitaire à la guerre mondiale. Paris : Librairie de Médicis. 1947.
  • Mises, Ludwig von. 1947. Le chaos du planisme. Paris : Librairie de Médicis. 1956.
  • Mises, Ludwig von. 1949. L’action humaine. Paris : Presses Universitaires de France. 1985.
  • Müller, Jan-Werner. 2008. “Fear and Freedom. On ‘Cold War Liberalism’”. European Journal of Political Theory, 7/1, 45-64.
  • Némo, Philippe. 1988. La société de droit selon F. A. Hayek. Paris : Presses Universitaires de France.
  • Pierce, Roy. 1963. “Liberalisme and Democracy in the Thought of Raymond Aron”. The Journal of Politics, vol. XXV, 14-35.
  • Popper, Karl. 1945. La société ouverte et ses ennemis. Paris : Seuil. 1979.
  • Renaut, Alain. 2004. Qu’est-ce qu’une politique juste ? Essai sur la question du meilleur régime. Paris : Grasset.
  • Renaut, Alain. 2005. Qu’est-ce qu’un peuple libre ? Libéralisme ou républicanisme. Paris : Grasset.
  • Rosselli, Carlo. 1930. Socialisme libéral. Bordeaux : Le Bord de l’eau. 2009.
  • Salin, Pascal. 2000. Libéralisme. Paris : Odile Jacob.
  • Schumpeter, Joseph. 1942. Capitalisme, socialisme et démocratie. Paris : Payot. 1990.
  • Shklar, Judith. 1989. “The Liberalism of Fear”, in N. L. Rosenblum (ed.). Liberalism and the Moral Life. Cambridge (Mass.) : Harvard University Press.
  • Sirinelli, Jean-François. 1984. « Raymond Aron avant Raymond Aron (1923-1933) ». Vingtième siècle. Revue d’histoire, vol. II, n°1.
  • Spitz, Jean-Fabien. 2005. Le moment républicain en France. Paris : Gallimard.
  • Vanberg, Viktor. 2008. “On the Complementarity of Liberalism and Democracy – a Reading of F. A. Hayek and J. M. Buchanan”. Journal of Institutional Economics, vol. IV, n°2, 139-171.
  • Weber, Max. 1922a. Economie et société. Paris : Pocket. 2003.
  • Weber, Max. 1922b. La domination. Paris : La Découverte. 2015.

Mots-clés

Aron (Raymond), Démocratie, Guerre froide, Hayek (Friedrich), (Néo)libéralisme

« Néolibéralisme » et démocratie dans les années 1930 : Louis Rougier et Louis Marlio

Résumé

Le « néolibéralisme » français est né dans les années 1930, plus précisément lors du Colloque Walter Lippmann de 1938 organisé par le philosophe Louis Rougier, dans le contexte de l’imminence de la guerre. L’objectif de cet article est de comprendre comment, face à la menace totalitaire, la pensée néolibérale française de cette période a conçu la démocratie. On comparera pour ce faire les conceptions de deux fondateurs de ce courant : celle de Rougier, qui préférait parler de « libéralisme constructeur », et celle de Louis Marlio, qui parlait de « libéralisme social ». Ces deux expressions sont-elles équivalentes et sont-elles sous-tendues par une même conception de la démocratie ?

Article

[L’article est à lire intégralement sur Cairn]

Références

  • Allais, M. 1990, Louis Rougier, prince de la pensée, Paris, Les Terrasses de Lourmarin.
  • Audier, S. 2012a, Le Colloque Lippmann. Aux origines du “néo-libéralisme”, Lormont, Le Bord de l’eau.
  • Audier, S. 2012b, Néo-libéralisme(s). Une archéologie intellectuelle, Paris, Grasset.
  • Baudin, L. 1953, L’aube d’un nouveau libéralisme, Paris, M.-T. Génin, Librairie de Médicis.
  • Bolaffi, A. 2002, Il crepusculo della sovranità. Filosofia e politica nelle Germania del Novencento, Rome, Donzelli.
  • Cavallari, G. Dessi, G. L’altro potere. Opinione pubblica e democrazia in America, Rome, Donzelli, 2008.
  • Cometti, J.P. 2016, La démocratie radicale. Lire John Dewey, Paris, Gallimard.
  • Denord, F. 2007, Néo-libéralisme, version française. Histoire d’une idéologie politique, Paris, Démopolis.
  • Forcey, Ch. The Crossroads of Liberalism. Croly, Weyl, Lippmann and the Progressive era. 1900-1925, Oxford, Oxford University Press, 1961
  • Lippmann, W. 1922, Public Opinion, New York, harcourt, Brace & co.
  • Lippmann, W. 1938. La cité libre, trad. G. Blumberg, Paris, Librairie de Médicis.
  • Lippmann, W. 1985. Public Philosopher. Selected Letters of Walter Lippmann, J. M. Blum (ed.), New York, Ticknor and Fields.
  • Lippmann, W. 2005. [1937], An Inquiry into the Principles of the Good Society, New Brunswick, Transaction Publisher.
  • Lippmann, W. 2008. Le Public fantôme, trad. L. decréau, présentation B. Latour, Paris, Démopolis.
  • Kloppenberg, J.T. Uncertain Victory. Social-Democracy and Progressivism in European and American Thought, 1870-1920, Oxford-New York, Oxford University Press, 1986.
  • Marlio, L. 1938, Le Sort du capitalisme, Paris, Flammarion.
  • Marlio, L. 1940. Dictature ou liberté, Paris, Flammarion.
  • Marlio, L. 1943. La révolution d’hier, d’aujourd’hui et de demain, New York, Brentano’s.
  • Marlio, L. 1949, Lionel, Paris, Flammarion.
  • Marion, M. 2004, « Investigating Rougier », Cahiers d’épistémologie, Montréal, Département de philosophie, Université du Québec à Montréal.
  • Mises, L. 1938, Le socialisme : étude économique et sociologique, trad. P. Bastier, A. Terrasse et F. Terrasse, préface F. Perroux, Librairie de Médicis.
  • Pirou, G., 1934, Les Doctrines économiques en France, Paris, Armand Colin.
  • Pont, J.-C. et Padovani, F. 2006, Louis Rougier : vie et œuvre d’un philosophe engagéPhilosophia scientiae, n°10-2.
  • Rougier, L. 1920, Les Paralogismes du rationalisme. Essai sur la théorie de la connaissance, Paris, Alcan.
  • Rougier, L. 1926. Celse ou Le conflit de la civilisation antique et du christianisme primitif, Paris, Éditions du siècle.
  • Rougier, L. 1927. « La démocratie et la mystique démocratique », Revue de Paris, n°34 :. 320-347.
  • Rougier, L. 1929. La Mystique démocratique. Ses origines, ses illusions, Paris, Flammarion.
  • Rougier, L. 1935. Les Mystiques politiques contemporaines et leurs incidences internationales, Paris, Sirey.
  • Rougier, L. 1938a. Les Mystiques économiques. Comment l’on passe des démocraties libérales aux États totalitaires, Paris, Médicis, 1938.
  • Rougier, L. 1938b. « Retour au libéralisme », La Revue de Paris, 1 er janvier 1938 : 179-197.
  • Rougier, L. 1938c. « parmi les livres », La Revue de Paris, 1 er août 1938 : 711-712.
  • Rougier, L. 1945. Les accords Pétain-Churchill. Histoire d’une mission secrète, Montréal, Beauchemin.
  • Rougier, L. 1952. La France à la recherche d’une constitution, Paris, recueil Sirey.
  • Rougier, L. 1961. « Le libéralisme économique et politique », Tendances modernes du libéralisme économiques. 1. Les essais 1961, p. 45-50.
  • Rougier, L. 1963. L’erreur de la démocratie française, Paris, Editions l’Esprit Nouveau.
  • Zask, J. 2015, Introduction à John Dewey, Paris, La Découverte.

Mots-clés

Néolibéralisme, Rougier (Louis), Marlio (Louis), Colloque Lippmann, Démocratie

La dérive des continents néolibéraux : essai de typologie dynamique

Résumé

Partant du constat d’une certaine confusion régnant dans les études sur le néolibéralisme, cette étude entend apporter des éléments de clarification quant au sens et à l’histoire de la doctrine. Pour ce faire, elle s’efforce tout d’abord de dresser une typologie originale des diverses tendances (ordolibérale, néoclassique, autrichienne et française), puis essaie d’éclairer, à la lueur de cette cartographie, les différentes mutations du mouvement jusqu’à aujourd’hui.

Article

[L’article peut être lu intégralement sur Cairn]