Accueil » Numéro spécial « hors-série » pour les vingt ans de la revue

Numéro spécial « hors-série » pour les vingt ans de la revue

Présentation

La création de la Revue de Philosophie économique en 2000 par Alain Leroux (son premier directeur), en étroite collaboration avec un certain nombre de collègues, chercheurs en économie (à l’instar de Leroux lui-même) ou en philosophie (tel Pierre Livet, professeur à l’université de Provence)[1]A. Leroux enseignait à l’Université de la Méditerranée. Comme P. Livet, il était actif à Aix-en-Provence. Il avait su mobiliser des économistes (Claude Gamel, Alan Kirman, Jean Magnan de … Lire la suite, fut un événement dont les suites intellectuelles ont été considérables et dont la commémoration des vingt années révolues de parution ininterrompue[2]Les directeurs de la Revue furent successivement A. Leroux, puis A. Leroux et Alain Marciano, A. Marciano et Emmanuel Picavet, enfin E. Picavet et Gilles Campagnolo. La rédaction actuelle est … Lire la suite, si elle est réjouissante, donne aussi à réfléchir à la configuration du domaine, aux conditions de son émergence et à ses ambitions légitimes.

Incontestablement, la création de la Revue répondait à un besoin. Celui-ci avait déjà été ressenti dans le monde académique anglophone avec la création peu de temps auparavant d’Economics and Philosophy et du Journal of Economic Methodology (revues unilingues tandis que la revue francophone accueillit dès l’origine des textes en langue anglaise, se constituant de facto en revue française bilingue sur le modèle de certaines revues canadiennes).

Il est cependant délicat de caractériser ce besoin ressenti de fait, tout comme il l’est de définir ce sous-champ disciplinaire qu’est la « philosophie économique » ‒ un objectif de définition qu’ont visé plusieurs travaux de Leroux avec Alain Marciano (1998), puis avec Livet (2005-2009), ainsi qu’à la génération suivante Gilles Campagnolo et Jean-Sébastien Gharbi (2017, 2019), notamment. Dans la Revue de philosophie économique même ont également paru diverses tentatives pour définir ce champ où la philosophie économique s’exerce. La préface du « hors-série anniversaire » donne la parole aux fondateurs, l’introduction interroge ce besoin et détaille les enjeux contemporains aux yeux de la rédaction actuelle.

Parmi les textes qui ont marqué les efforts des rédactions successives de la Revue, pour ses 20 ans révolus en 2020, il a été décidé d’en reprendre symboliquement dans ce « hors-série anniversaire » 20 d’entre eux, parmi les plus représentatifs, mais dans un choix qui a pour seul objectif d’illustrer l’évolution du champ et de la Revue. D’autres articles eussent pu être présentés, tout comme l’illustration des courants, des nationalités représentées, des époques de la Revue et de la représentation féminine auraient pu encore être différente. Dans tous les cas, elle eût permis de conforter le bilan d’un succès dans ce domaine disciplinaire dont la dénomination est devenue depuis la fondation de la revue un terme commun de la recherche. Comme l’on parle de « philosophie morale » ou de « philosophie politique » à de multiples égards, il en va de même de la « philosophie économique » dans la « philosophie pratique ». Et comme l’économie se sait mathématique, mais aussi sociologique, ou encore anthropologique, sa dimension philosophique s’est imposée comme essentielle dans le champ.

Indiquons enfin nos remerciements aux auteurs pour cette réédition. Leurs articles portent l’indication des modifications éventuelles qu’ils ont parfois souhaité apporter à cette occasion. Il est à noter que, si les textes des années les plus récentes sont en accès sur le portail CAIRN outre que des informations précises (sommaires, instructions aux auteurs) se trouvent sur les sites de la revue.[3]Outre le présent site en français, voir celui en anglais www.review-economic-philosophy.com ainsi que des sites de la maison d’édition, la Librairie philosophique J. Vrin (place de la Sorbonne). … Lire la suite, les textes de la première décennie 2000 étaient de fait parfois devenus difficiles à trouver ailleurs que dans ce recueil. La rédaction éditoriale souhaite une bonne lecture des textes dont la liste est indiquée ci-dessous (parution Internet et en papier à venir à date de publication de cette annonce).

Sommaire

Auteur(s)TitreParution originale
Alain Leroux et Pierre LivetPréface
Gilles Campagnolo et Emmanuel PicavetIntroduction
Jean-Pierre DupuySur la logique du détourN°1, 2000[4]1er article.
John Rawls et Philippe van ParijsThree Letters on The Law of Peoples and the European UnionN°7
Serge-Christophe KolmQuelques souvenirs de John RawlsN°7
Catherine AudardRawls a-t-il une conception de la citoyenneté ?N°7
Véronique Munoz-DardéLe partage des raisonsN°7
Amartya SenSocial IdentityN°9
Maurice LagueuxPeut-on séparer science et idéologie en économique ?N°11
Francesco GualaTalking about structures: the ‘transcendental’ argumentN°12, 2005
Wade HandsIndividual Psychology, rational Choice and DemandN°13, 2006
Marc-Antoine DilhacDiscriminations systématiques et égalité des opportunités8/1, 2007
Deirdre McCloskeyThrift as a Virtue, historically criticized8/2, 2007
Marc FleurbaeyWorkplace Democracy as a Public Good9/1, 2008
Mikael CozicEconomie « sans esprit » et données cognitives2012/1
Nicolas BrissetDeux approches de l’influence du discours économique sur les phénomènes sociaux2012/2
Catherine LarrèreJustice et environnement : regards croisés entre la philosophie et l’économie2015/1
Daniel HausmanPhilosophy of Economics: A Retrospective Reflection2017/2
Virgile ChassagnonPouvoir et entreprise : une analyse méthodologique et conceptuelle2018/2
Jean Mercier-YthierEnvironnement et développement : esquisse de perspectives d’action communicative2018/2
Yûichi ShionoyaL’économie, d’une rive à l’autre
(avec présentation de l’auteur, p. ex. Obituary de Bertram Schefold)
2019/1
Claude GamelFondements libéraux du revenu de base. Une argumentation combinant philosophie et économie2018/2

Notes

Notes
1 A. Leroux enseignait à l’Université de la Méditerranée. Comme P. Livet, il était actif à Aix-en-Provence. Il avait su mobiliser des économistes (Claude Gamel, Alan Kirman, Jean Magnan de Bornier, Rosette Nicolaï, Magali Orillard et Gilbert Tosi) présents dès la création de l’unité de recherche GREQAM (Groupe de Recherche en Économie Quantitative d’Aix-Marseille) avant l’unité actuellement existante, AMSE (Aix-Marseille Sciences Économiques), ainsi que, plus tard, André Lapied (spécialiste de théorie de la décision) ou Philippe Grill (auteur d’une Enquête sur les libertés et l’égalité, Paris, Éditions Matériologiques, membre d’une unité antérieure, le Centre CRIDESOPE dès 1992, en tant qu’économiste) et des philosophes du Centre Gilles Gaston-Granger (alors CEPERC, centre d’épistémologie et d’ergologie comparatives) : Yves Schwartz, Jean Mathiot, Pierre Livet, puis Gilles Campagnolo. Née dans le cadre de cette unité, la Revue en est indépendante et repose sur une Association Loi 1901.
2 Les directeurs de la Revue furent successivement A. Leroux, puis A. Leroux et Alain Marciano, A. Marciano et Emmanuel Picavet, enfin E. Picavet et Gilles Campagnolo. La rédaction actuelle est constituée de ces deux derniers ainsi que des co-directeurs Thierry Martin, Alicia-Dorothy Mornington et Christel Vivel (également en charge de la section « recensions »). L’office éditorial se situe à Aix-Marseille, la préparation des textes à Lyon : à leurs responsables vont les plus mérités des compliments pour le travail accompli. Les membres du comité scientifique actuels sont : Marcel Boumans ; Luc Bovens ; Ian Carter ; Nancy Cartwright ; Renato di Ruzza ; Marx Fleurbaey ; Claude Gamel ; Caroline Guibet Lafaye ; Wade Hands ; Kevin D. Hoover ; Serge-Christophe Kolm ; Catherine Larrère ; Jean-François Laslier ; Pierre Livet ; Véronique Munoz-Dardé ; Grégory Ponthière ; Bertil Tungodden ; Philippe van Parijs ; Bernard Walliser. Hommage soit ici rendu à nos collègues décédés Pierre Garrouste (pour lequel un In Memoriam fut rédigé par Geoffrey M. Hodgson dans le n° 17/2, année 2016) et Philippe Mongin (In Memoriam rédigé Gilles Campagnolo et Emmanuel Picavet dans le n°21/2, année 2020).
3 Outre le présent site en français, voir celui en anglais www.review-economic-philosophy.com ainsi que des sites de la maison d’édition, la Librairie philosophique J. Vrin (place de la Sorbonne). Rappelons que le diffuseur sous forme numérique la plateforme CAIRN et CAIRN International offre un accès à la fois à travers des abonnements d’institutions et le « pay-per-view » à l’achat d’articles individuels. Les indications biométriques montrent une prédominance du premier cas dans la lecture des articles en français, du second concernant les articles en anglais, ce qui s’explique par la fréquence plus élevée des souscriptions à la plateforme par des institutions francophones.
4 1er article.