L’entrepreneur dans le libertarisme de gauche, une discussion critique

Jean-Sébastien Gharbi

Résumé

L’objectif de ce papier est double : d’une part défendre l’idée que la théorie de la justice proposée par le libertarisme de gauche fait de la figure de l’entrepreneur une éminence grise, centrale, bien que très rarement mentionnée et, d’autre part, discuter les critiques qui ont été adressées à cette théorie de la justice.

Plan

  • Introduction
  • 1 -Quelle théorie de l’entrepreneur pour le libertarisme de gauche ?
    • 1.2 -Les deux principes de la théorie de la propriété du libertarisme de gauche
    • 1.2 -Conséquences de la théorie de la propriété du libertarisme de gauche : ressources naturelles et redistribution des revenus
    • 1.3 -Les implications de cette théorie concernant la figure de l’entrepreneur
  • 2 -Discussion de la critique classique du libertarisme de gauche
    • 2.1 -Libertarisme de gauche et égalitarisme libéral
    • 2.2 -La cohérence du libertarisme de gauche en question
  • 3 -La question du choix social comme véritable difficulté du libertarisme de gauche
    • 3.1 -La définition des ressources naturelles
    • 3.2 -L’unanimité comme problème du choix social libéral
  • Conclusion

Article

[L’article peut être lu en intégralité sur Cairn]

Bibliographie

  • Arrow, Kenneth J. 1963. Social Choice and Individual Values. 2nd ed. New Haven : Yale University Press.
  • Bourdeau, Vincent. 2006. « Les républicains du xix e siècle étaient-ils des libertariens de gauche ? L’exemple d’Auguste et de Léon Walras ». Raisons politiques, n° 23/3, p. 93-108.
  • Christman, John. 1991. « Self-Ownership, Equality, and the Structure of Property Rights ». Political Theory, vol. 19/1, p. 28-46 ; réédité in Vallentyne, Peter & Hillel Steiner (dir.). 2000b. p. 343-362.
  • Cohen, Gerald A. 1995. Self-Ownership, Freedom and Equality. Cambridge : Cambridge University Press.
  • Demuijnck, Geert. 2006. « Les libertariens de gauche et la question de l’héritage ». Raisons politiques, no23/3, p. 127-143.
  • Dumitru, Speranta (dir.). 2006a. Numéro Spécial « Libertarisme de gauche ». Raisons politiques, n 23/2006. Paris : Presse de Sciences Po.
  • Dumitru, Speranta (dir.). 2006b. « Steiner et la propriété des ressources génétiques ». Raisons politiques, n° 23/3, p. 145-162.
  • Fried, Barbara. 2004. « Left-Libertarianism : A Review Essay ». Philosophy & Public Affairs, vol. 32/1, p. 67-92.
  • En ligneFried, Barbara. 2005. « Left-Libertarianism, Once More : A Rejoinder to Vallentyne, Steiner, and Otsuka ». Philosophy & Public Affairs, vol. 33/2, p. 216-222.
  •  En ligneGamel, Claude. 2004. « Comment financer l’allocation universelle ? La stratégie de Van Parijs (1995) en question ». Recherches économiques de Louvain, vol. 79/3, p. 287-315.
  • Gharbi, Jean-Sébastien. 2013. « Philosophie économique, justice sociale et économie normative : remarques sur le rôle de Rawls ». Cahiers d’économie Politique/Papers in Political Economy, n° 65, p. 37-67.
  • Gharbi, Jean-Sébastien & Cléa Sambuc. 2012. « Propriété de soi et justice sociale chez les libertariens ». Cahiers d’économie politique/Papers in Political Economy, n° 62, p. 187-222.
  • Gosseries, Axel. 2006. « Libertarisme de gauche et hobbesianisme de gauche ». Raisons politiques, no23/3, p. 47-67.
  • Grunebaum, James O. 1987. « Autonomous Ownership ». Chap. 7 de Grunebaum, Private Ownership, New-York : Routledge & Kegan Paul, p. 169-199 ; réédité in Vallentyne Peter & Hillel Steiner H (dir.). 2000b, p. 48-73.
  • Kymlicka, Will. 1990. Contemporary Political Philosophy : An Introduction. Oxford : Oxford University Press. Partiellement réédité in Vallentyne, Peter & Hillel Steiner (dir.). 2000b, p. 295-321 (édition citée).
  • Kirzner, Israël. 1978. « Entrepreneurship, Entitlement, and Economic Justice ». Eastern Economic Journal, vol. 4/1, p. 9-25 ; réédité in Vallentyne Peter & Hillel Steiner (dir.). 2000b, p. 191-213.
  • Kolm, Serge-Christophe. 2005. Macrojustice – The Political Economy of Fairness. Cambridge University Press, Cambridge.
  • Kolm, Serge-Christophe. 2007. « Macrojustice : Distribution, transferts et impôts optimaux ». Revue d’économie politique, vol. 117/1, p. 61-89.
  • Lippert-Rasmussen, Kasper. 2008. « Against Self-Ownership : There Are No Fact-Insensitive Ownership Rights over One’s Body ». Philosophy & Public Affairs, vol. 36/1, p. 86-118.
  • Magni-Berton, Raul. 2006. « J’ai raté ma vie, à qui la faute ? Ou pourquoi il est encore utile discuter de l’éthique de la distribution ». Raisons politiques, no23/3, p. 69-92.
  • Narveson, Jan. 2001. « Pure Libertarianism ». Papier présenté au colloque « Le libertarisme de gauche et ses critiques » organisé à l’Université de Toronto, le 26 mai 2002.
  • Nozick, Robert. 1974. Anarchy, State and Utopia. Oxford : Basil Blackwell.
  • En ligneOtsuka, Mickael. 1998. « Self-Ownership and Equality : A Lockean Reconciliation ». Philosophy & Public Affairs, vol. 27/1, p. 65-92.
  • Otsuka, Mickael. 2003. Libertarianism Without Inequality. Oxford : Oxford University Press.
  • Otsuka, Mickael. 2006. « Comment être libertarien sans être inégalitaire ? ». Raisons politiques, no23/3, p. 9-22.
  • Rawls, John. 1971. A Theory of Justice. Cambridge (MA) : Harvard University Press, (trad. fr. 1997).
  • En ligneRisse, Mathias. 2004. « Does Left-Libertarianism Have Coherent Foundations ? ». Politics, Philosophy and Economics, vol. 3/3, p. 337-364.
  • Rothbard, Murray. 1973. For a New Liberty, the Libertarian Manifesto. New York : Libertarian Review Foundation.
  • Rothbard, Murray. 1982. Ethics of Liberty. Atlantic Highlands, N.J : Humanities Press, (trad. fr. 1991).
  • En ligneSen, A. K. (1979), « Utilitarianism and Welfarism ». Journal of Philosophy, vol. 76/9, p. 463-489.
  • En ligneSteiner, Hillel. 1977. « The Natural Rights to the Means of Production ». Philosophical Quarterly, vol. 27, n° 106, p. 41-49.
  • Steiner, Hillel. 1994. An Essay on Rights. Oxford : Blackwell.
  • Vallentyne, Peter. 1999. « Le libertarisme de gauche et la justice ». Revue économique, vol. 50/4, p. 859-878.
  • Vallentyne, Peter. 2000. « Introduction : Left-libertarianism – A primer », in Vallentyne Peter & Hillel Steiner (dir.), 2000b, p. 1-20.
  • Vallentyne, Peter. 2007. « Libertarianism and the State ». Social Philosophy and Policy, vol. 24/1, p. 187-205.
  • Vallentyne, Peter & Hillel Steiner (dir.). 2000a. The Origins of Left-Libertarianism : An Anthology of Historical Writings. New-York : Palgrave.
  • Vallentyne, Peter (dir.). 2000b. Left-Libertarianism and Its Critics : The Contemporary Debate. New-York : Palgrave.
  • Vallentyne, Peter, Hillel Steiner & Mickael Otsuka. 2005. « Why Left-Libertarianism is not Incoherent, Indeterminate, or Irrelevant : A Reply to Fried ». Philosophy & Public Affairs, vol. 33/2, p. 201-215.
  • Van Parijs, Philippe. 1995. Real Freedom For All, What (If Anything) Can Justify Capitalism ?. Oxford : Oxford University Press.
  • En ligneVrousalis, Nicholas. 2011. « Libertarian Socialism : A Better Reconciliation Between Equality and Self-Ownership ». Social Theory and Practice, vol. 37/2, p. 211-226.
  • Wheeler, Samuel. 1980. « Natural Property Rights as Body Rights ». Noûs, vol. 14/2, p. 171-193 ; réédité in Vallentyne Peter & Hillel Steiner (dir.). 2000b, p. 228-246.

Mots-clés

Entrepreneur, Libertarisme de gauche, Justice sociale, Propriété de soi, Choix social

The foundations of the theory of entrepreneurship in austrian economics – Menger and Böhm-Bawerk on the entrepreneur

Gilles Campagnolo et Christel Vivel

Résumé

Les pères de l’école connue sous le nom d’ « École autrichienne d’économie », Carl Menger (1840-1921) et son premier disciple Eugen von Böhm-Bawerk (1851-1914), ont analysé les pratiques d’affaires et la nature des activités de l’entrepreneur au-delà de ce qui se faisait en leur temps au sein de l’école historique allemande. Ont-ils pour autant déjà donné une « théorie de l’entrepreneur » en tant que telle, et le pouvaient-ils ? Toujours est-il qu’émergent dans leurs œuvres les éléments d’analyse d’un intérêt neuf pour des aspects de l’entreprise et la nature du système de production capitaliste dont l’impact allait se faire sentir de la société de leurs contemporains et chez leurs héritiers (comme Israel Kirzner) jusqu’à nos jours.

Plan

  • Early ‛austrian’ theory of entrepreneurship
  • 2 -Menger on the theory of entrepreneurship
    • 2.1 -Short reminders on how the founder of the Austrian School saw entrepreneurship
    • 2.2 -The process of transforming goods and the issue of profit not remunerating risk
    • 2.3 -The functions of entrepreneurial activity (Unternehmerthätigkeit)
    • 2.4 -“A category of labor services”, profit and prices in approaching entrepreneurship
  • 3 -Böhm-Bawerk’s analysis
    • 3.1 -Böhm-Bawerk on time and uncertainty relating to entrepreneurship
    • 3.2 -The theory of goods and the role of time within production
    • 3.3 -The distinction of the entrepreneurial profit and the interest of capital
  • 4 -Political implication and recommendations relating to views on entrepreneurship
    • 4.1 -The entrepreneurial factor and the “Menger brothers”
    • 4.2 -Spreading “liberal” ideas in the most ancient empire of Central Europe
    • 4.3 -Böhm-Bawerk’s active service
    • Conclusion

Article

[L’article peut être lu en intégralité sur Cairn]

Bibliographie

  • Alter, Max. 1990. “What do we know about Menger?”. In Carl Menger and his legacy in economics, ed. B. J. Caldwell, pp. 313-348 (published as Annual supplement to History of Political Economy, n° 22). Durham and London: Duke University Press.
  • Anonym. 1878. Pamphlet on the Reform in Austro-Hungary, published under various variants and distributed partly anonymously, attributed to Carl Menger and Kronprinz Rudolf.
  • Becchi, Giandomenica. 2011. “Existe-t-il une’doctrine-Menger’ qui soit’hétérodoxe’ ? Sur la lecture et l’interprétation des Grundsätze der Volkswirtschaftslehre (seconde version -1923) par Karl Polanyi l”. In Existe-t-il une doctrine Menger ?, Gilles Campagnolo, pp. 167-186. Aix-en-Provence: Presses Universitaires de Provence.
  • Bettelheim-Gabillon, Ludwig. 1936. “Böhm-Bawerk und die Brüsseler Zucker-konvention”. Zeitschrift fur Nationalökonomie, vol. 7, n° 5, pp. 596-636.
  • Bettelheim-Gabillon, Ludwig. 1937. “Böhm-Bawerk und die Konvertierung von Promogationen der einheitlichen Staatsschuld”. Zeitschrift fur Nationalökonomie, n° 8 (lost without recovery).
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1881. Rechte und Verhältnisse vom Standpunkt der volkswirtschaftlichen Güterlehre. Vienna: habilitation thesis.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1962 “Whether Legal Rights and Relationships Are Economic Goods”. In Shorter Classics of Böhm-Bawerk, pp. 25-138. Spring Mills: Libertarian Press.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1884-1889. Kapital und Kapitalzins, 1. Abteilung: Geschichte und Kritik der Zinstheorie, [1st ed. 1884, 4th ed. (posthumous) 1921]; 2. Abteilung: Positive Theorie des Kapitals, [1st ed. 1889, 4th ed. (posthumous) 1921]. Stuttgart: Gustav Fischer.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1890-1891. Capital and Interest. 1. History and Critique of Interest Theories2. Positive Theory of Capital. English translation of the first edition by William A. Smart. London: Macmillan and Co.: Available online: http://www.econlib.org/library/BohmBawerk/Böhm-BawerkPTC.html, (accessed 10/02/2014).
  • En ligneBöhm-Bawerk, Eugen. 1906. “Capital vs Capital Goods”. Quarterly Journal of Economics, vol. 21, n° 1, pp. 1-21.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1914. Macht oder ökonomisches Gesetz, Wien. English tr. 2010. Control or Economic Law. New-York: Libertarian Press.
  • En ligneBöhm-Bawerk, Eugen. 1907. “The Nature of Capital: a Rejoinder”. Quarterly Journal of Economics, vol. 22, n° 1, pp. 28-47.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1956a. Further Essays on Capital and Interest. English translation of the 1921 edition by Hans F. Sennholz. South Holland, Illinois: Libertarian Press.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1956b. History and Critique of Interest Theories. English translation of the 1921 edition by George D Huncke and Hans F. Sennholz. South Holland, Illinois: Libertarian Press.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1956c. Positive Theory of Capital. English translation of the 1921 edition by George D Huncke and Hans F. Sennholz. South Holland, Illinois: Libertarian Press.
  • Böhm-Bawerk, Eugen. 1988. Innsbrucker Vorlesungen über Nationalökonomie (Wiedergabe aufgrund zweier Mitschriften). Lectures reedited by Bertram Schefold and Shigeki Tomo (eds). Marburg: Metropolis Verlag.
  • Caldwell, Bruce. 1990. “Carl Menger and His Legacy in Economics”. In: Carl Menger and his legacy in economics, ed. B. J. Caldwell, pp. 263-288 (published as Annual supplement to History of Political Economy, n° 22). Durham and London: Duke University Press.
  • En ligneCampagnolo, Gilles. 2005. “Money as Measure of Value. An English Presentation of Menger’s Essay in Monetary Thought”. With “Menger: Money as Measure of Value. Translated by G. Campagnolo”. History of Political Economy, vol. 37, n° 2, pp. 233-261.
  • Campagnolo, Gilles. (ed.). 2008. Carl Menger. Neu erörtert unter Einbeziehung nachgelassener Texte / Discussed on the Basis of New Findings. Frankfurt/Main & Vienna: Peter Lang Verlag.
  • Campagnolo, Gilles. 2010. Criticisms of Classical political economy. Menger, Austrian Economics and the German Historical School. London: Routledge.
  • Campagnolo, Gilles. 2011. Existe-t-il une doctrine Menger ? Aux origines de la pensée économique autrichienne. Aix-en-Provence : Publications de l’Université de Provence.
  • Campagnolo, Gilles. 2014. “Questions théoriques et pratiques posées par la traduction en français d’un texte fondateur d’économie politique : les Recherches sur la méthode de Carl Menger ». Review online of the DORIF Institute, Fall Issue. Proceedings of the colloquium « Voix et voies de la traduction ».
  • Campagnolo, Gilles. and Vivel Christel. 2012. “Before Schumpeter: forerunners of the theory of the entrepreneur in 1900’s German political economy – Werner Sombart, Friedrich von Wieser”. The European Journal of the History of Economic Thought, vol. 19, n° 6, pp. 909-944.
  • Gerschenkron, Alexander. 1977. An Economic Spurt that Failed. Four lectures in Austrian History. Princeton: Princeton University Press.
  • Hagemann, Harald, Yukihiro Ikeda and Tamotsu Nishizawa (eds). 2009. Austrian Economics in Transition. London: Palgrave.
  • Hayek, Friedrich A. 1968. “The Austrian School”. International Encyclopedia of Social Sciences, n° 4, pp. 458-462. Reprint in 1994, The Collected Works of F.A. Hayek, The Fortun of Liberalism: Essays on Austrian Economics and the Ideal of Freedom, ed. P. G. Klein, pp. 42-60. Chicago: Chicago University Press.
  • Hébert, Robert and Albert Link. 1982. The entrepreneur: mainstream views and radical critiques. New York: Praeger.
  • Hermann, Friedrich B. W. 1832. Staatswirthschaftliche Untersuchungen. Leipzig: Siegfried Lebrecht Crusius.
  • Hicks, John R. 1973. Capital and Time: A Neo-Austrian Theory. Oxford: Clarendon Press.
  • Hoselitz, Bert. 1951. “Early History of Entrepreneurial Theory”. Explorations in Entrepreneurial History, vol. 3, n° 4, pp. 193-220.
  • Johnston, William M. 1972. The Austrian Mind, AN Intellectual and Social History, 1848-1938. Los Angeles: The Regents of the University of California.
  • Kauder, Emil. 1959. “Menger and his Library”. The Economic Review Hitotsubashi University, vol. 10, n° 1, pp. 58-64.
  • Kauder, Emil. 1960. C. Mengers erster Entwurf zu seinem Hauptwerk „Grundsätze “geschrieben als Anmerkungen zu den „Grundsätzen der Volkswirtschaftslehre “von K.-H. Rau. Privately printed at the University of Hitotsubashi.
  • Kirzner, Israel. 1973. Competition and entrepreneurship. Chicago: University of Chicago Press.
  • En ligneKirzner. 1978. “The entrepreneurial role in Menger’s system”. Atlantic Economic Journal, vol. 6, n° 3, pp. 31-45.
  • Kirzner. 1979. Perception, Opportunity and Profit. Chicago: University of Chicago Press.
  • Kirzner. 1992. The Meaning of the Market Process. London: Routledge.
  • Kirzner. 1997. “Entrepreneurial Discovery and the Competitive Market process: An Austrian Approach”. Journal of Economic Literature, vol. 35, n° 1, pp. 60-85.
  • Lachmann, Ludwig. 1978. Capital, Expectations and the Market Process. Londres: Bell & Sons, Ltd., Kansas City: Sheed, Andrews and McMeel (Orig. Ed. 1956).
  • Magnan de Bornier, Jean. 2008. “Comparing Menger and Böhm-Bawerk on Capital Theory”. In Carl Menger discussed on the Basis of New Findings, ed. Gilles Campagnolo, pp. 217-232. Frankfurt/Main: Peter Lang Verlag.
  • Magnan de Bornier, Jean. 2011. “Menger, Böhm-Bawerk et la théorie du capital”. In Existe-t-il une doctrine Menger ?, Gilles Campagnolo, pp. 187-202. Aix-en-Provence: Presses Universitaires de Provence.
  • Mangoldt, Hans von, 1855. Die Lehre vom Unternehmergewinn. Ein Beitrag zur Volkswirthschaftslehre. Leipzig: B.G. Teubner
  • Mataja, Viktor. 1884. Der Unternehmergewinn. Wien: Hölder-Tempsky.
  • Menger, Anton. 1886. Das Recht auf den vollen Arbeitsertrag in geschichtlicher Darstellung. Stuttgart: CottaWien.
  • Menger, Anton. 1900. The Right to the Whole Produce of Labour. English translation by Herbert Foxwell of (Menger, Anton 1886). London, New-York: Kelley Publishing House, 1962.
  • Menger, Anton. 1900. Le droit au produit intégral du travail. French translation by Alfred Bonnet of (Menger, Anton 1886), with an Introduction by Charles Andler. Paris: Giard & Brière.
  • Menger, Carl. 1871. Grunsätze der Volkswirtschaftslehre. Wien: Wilhelm Braumüller.
  • Menger, Carl. 1883. Untersuchungen über die Methode der Socialwissenschaften und der Politischen Oekonomie insbesondere. Leipzig: Duncker & Humblot.
  • Menger, Carl. 1923. Grundsätze der Volkswirtschaftslehre, reed. by Karl Menger Jr., Wien (posthumous edition elaborated by the son without the archives sent to Japan).
  • Menger, Carl. 1950. Principles of Economics. Glencoe: The Free Press. English translation by J. Dingwall and B. Hoselitz of the Grunsätze der Volkswirtschaftslehre (1871). Reprint Libertarian Press Incorporated, 1994.
  • Menger, Carl. 1985. Investigations into the Method of the Social Sciences With Special Reference to Economics. New York and London: New York University Press, English translation by F. Nock; ed. by L. Schneider of Untersuchungen über die Methode der Socialwissenschaften und der Politischen Oekonomie insbesondere (1883).
  • Menger, Carl. 1934-1936. Gesammelte Werke ed. F. von Hayek. Reprint 1968-1970. Tübingen: J. C. B. Mohr. Vol. I: Grundsätze der Volkswirtschaftslehre (1871). Vol. II: Untersuchungen über die Methode der Socialwissenschaften und der Politischen Oekonomie insbesondere (1883). Vol. III: Kleinere Schriften zur Methode und Geschichte der Volkswirtschaftslehre. Vol. IV: Schriften über Geld und Währungspolitik.
  • En ligneMenger, Carl. 1892. “On the Origin of Money”. Economic Journal, vol. 2, n° 6, pp. 239-255.
  • Menger, Carl. 1915. “Böhm-Bawerk, Eugen v.”. Almanach der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften. Obituary.
  • Mises, Ludwig 1969. The historical setting of the Austrian School of Economics. Ludwig von Mises Institute. Auburn. Online reedition (2003): http://www.mises.org, (accessed 15/04/2014).
  • Pribram, Karl. 1986. Les fondements de la pensée économique. Paris: Economica.
  • Rossi, Pellegrino. 1852. Cours d’économie politique. Paris: Guillaumin et Cie.
  • En ligneSalerno, Joseph T. 1988. “The Neglect of the French Liberal School in Anglo-American Economics: A Critique of Received Explanations”. Review of Austrian Economics, vol. 2, n° 1, pp. 113-156.
  • Salerno, Joseph T. 2008. “Hayek and the Business Cycle”. In the reedited works (2004) of F.A. Hayek: Prices, Production and Other Works, introduction.
  • Shackle, George L. S. 1961. Decision, order, and time in human affairs. Cambridge: Cambridge University Press, 1967, 1970.
  • Streissler, Erich W. 1981. “Schumpeter’s Vienna and the Role of Credit in Innovation”. In Schumpeterian Economics, ed. H. Frisch, pp. 60-83. New York: Praeger.
  • Streissler, Erich W. 1986. “Arma virumque cano: Friedrich von Wieser, The Bard as Economist”. In Die Wiener Schule der Nationalökonomie, Herman Böhlan, ed. N. Leser, pp. 83-106. Wien, Köln: Graz. Reprinted 1994 in Austrian Economics Volume I, ed. S. Littlechild, pp. 72-95. Aldershot, Hants, Brookfield: Edward Elgar Publisher.
  • Streissler, Erich W. 1989. “Der Unternehmer in der Nationalökonomie des 19. Jahrhunderts”. In Wirtschaftswachstum, Strukturwandel und dynamischer Wettbewerb, Ernst Helmstädter zum 65. Geburtstag, eds. B. Gahlen, B. Meyer and J. Schumann, pp. 17-33. Berlin: Springer Verlag.
  • Streissler, Erich W. 1990. “Carl Menger on economic policy: the lectures to Crown Prince Rudolph”. In: Carl Menger and his legacy in economics, ed. B. J. Caldwell, pp. 107-132 (published as Annual supplement to History of Political Economy, n° 22). Durham and London: Duke University Press.
  • Streissler, Erich W and Monika Streissler (eds). 1994. Carl Menger`s Lectures to Crown Prince Rudolf of Austria. Aldershot: Edward Elgar.
  • En ligneSwedberg, R. 1998. Max Weber and the Idea of Economic Sociology. Princeton: Princeton University Press.
  • En ligneVaughn, Karen. 1994. Austrian Economics in America. The Migration of a Tradition. Cambridge: Cambridge University Press, 2nd ed. 1998.
  • Weiss, Franz. 1924. “Zur zweiten Auflage von Carl Mengers’Grundsätzen’”. Zeitschrift für Volkswirtschaft und Sozialpolitik, Neue Folge (new series) n° 4.
  • En ligneYagi, Kiichiro. 1993. “Carl Menger’s Grundsätze in the making”. History of Political Economy, vol. 25, n° 4, pp. 697-724.

Mots-clés

Ecole autrichienne, Böhm-Bawerk (Eugen von), Capitalisme (Histoire du), Kirzner (Israel), Menger (Carl), Entrepreneur (Théorie de l’entrepreneur)

Le cycle de la conjoncture chez Schumpeter : éternel retour du même ?

André Lapied et Sophie Swaton

Résumé

Cet article s’inscrit dans la lignée de précédents travaux visant à rapprocher l’entrepreneur schumpétérien et le surhumain nietzschéen. Les deux partagent une créativité pouvant s’interpréter comme l’extériorisation d’un surcroît de force qui, dans l’optique nietzschéenne, s’assimile à la source extra-morale de l’accroissement de la vie. Reste à savoir si le cadre dans lequel ils évoluent est le même. Au-delà d’une approche historique du cycle de la conjoncture, notre hypothèse est que l’approche philosophique d’un cycle du devenir s’avère être féconde pour une interprétation enrichie du cycle de la conjoncture, complétant et prolongeant ainsi notre interprétation du surhumain et de l’entrepreneur.

Plan

  • Introduction
  • 1 -Les cycles de la nature ou du devenir
    • 1.1 -Les Stoïciens et la question de l’identité
    • 1.2 -L’éternel retour
  • 2 -Le cycle dans le projet schumpétérien
    • 2.1 -Innovation, sélection, dépression et cycle
    • 2.2 -L’état stationnaire et le développement
  • 3 -Le retour du même ?
    • 3.1 -L’approche non historique du cycle chez Schumpeter
    • 3.2 -Métaphore de l’éternel retour et usage éthique
  • Conclusion

Article

[L’article peut être lu en intégralité sur Cairn]

Références

  • Bedeschi, G. 1991. Enciclopedia delle scienze sociali. Roma : Istituto della Enciclopedia italiana, 8 vol.
  • Benoist, J. 2000. « Nietzsche est-il phénoménologue ? ». Dans NietzscheCahiers de l’Herne, p. 196-208. Paris : Éditions de l’Herne.
  • Besomi, D. (dir.). 2012. Crises and Cycles in Economics Dictionaries and Encyclopaedias. New York : Routledge.
  • Campagnolo, G. 2006. « Seuls les extrémistes sont cohérents », Rothbard et l’École austro-américaine dans la querelle de l’herméneutique. Lyon : ENS-Éditions, série Économie politique moderne.
  • Deleuze, G. 1963. Nietzsche et la philosophie. Paris : PUF.
  • D’Iorio, P. 2000. « L’éternel retour. Genèse et interprétation ». Dans NietzscheCahiers de l’Herne, p. 235-257. Paris : Éditions de l’Herne.
  •  En ligneGourinat, J-B. 2002. « Éternel retour et temps cyclique dans la philosophie stoïcienne ». Revue philosophique de la France et de l’étranger, vol. 127-2, p. 213-227.
  • Haar, M. 2000. « La lecture heideggérienne de Nietzsche ». Dans NietzscheCahiers de l’Herne, p. 165-174. Paris : Éditions de l’Herne.
  • Klein, E. 2009. « Quelle est la forme du temps ? Linéaire ou cyclique ? », Conférences du lundi sur l’Inde, 16 mars, retranscr. F. Vernes.
  • Lapied, A. et S. Swaton. 2013a. « Sélection naturelle ou volonté de puissance : comment interpréter le processus de destruction créatrice ? ». Revue de Philosophie Economique, vol. 14, n° 2, p. 43-65.
  • Lapied, A. et S. Swaton. 2013b. « L’entrepreneur schumpétérien est-il surhumain ? ». Cahiers d’économie politique, vol. 2, n° 65, p. 185-204.
  • Louça, F. 2012. « Nicolas Kondratiev and long waves in recent dictionaries and encyclopaedias ». Dans 2012. Crises and Cycles in Economics Dictionaries and Encyclopaedias, D. Besomi (dir.), p. 443-458. New York : Routledge, Routledge studies in the history of economics.
  • Löwith, K. 1991. Nietzsche : philosophie de l’éternel retour du même. Paris : Calmann-Lévy.
  • Nietzsche F. 1982a. Le gai savoir, Œuvres philosophiques complètes, t. V. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1982b. Fragments posthumes été 1881-été 1882, Œuvres philosophiques complètes, t. V. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1982c. Fragments posthumes printemps-automne 1884, Œuvres philosophiques complètes, t. X. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1982d. Fragments posthumes automne 1884- automne 1885, Œuvres philosophiques complètes, t. XI. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1978. Fragments posthumes automne 1885-automne 1887, Œuvres philosophiques complètes, t. XII. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1977. Fragments posthumes début 1888-début janvier 1889, Œuvres philosophiques complètes, t. XIV. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1974. Ecce homo, Œuvres philosophiques complètes, t. VIII. Paris : Gallimard.
  • Nietzsche F. 1971. Ainsi parlait Zarathoustra, Œuvres philosophiques complètes, t. VI. Paris : Gallimard.
  • Reinert, H. et E.S. Reinert. 2006. « Creative destruction in Economics ». Dans Friedrich Nietzsche (1844-1900), Economy and society, J.G. Backhaus et W. Drechsler, p.55-85. New York : Springer.
  • En ligneRothbard, M.N. 1987. « Breaking out of the Walrasian box : The case Schumpeter and Hansen ». The review of Austrian economics, vol. 1, p. 97-108.
  • En ligneSantarelli, E. et E. Pesciarelli. 1990. « The Emergence of a Vision : The Development of Schumpeter’s Theory of Entrepreneurship ». History of Political Economy, vol. 22, n° 4, p. 677-696.
  • Sauvanet, P. 2001. « Nietzsche, philosophe-musicien de l’éternel retour ». Archives de Philosophie, vol. 64, n° 2, p. 434-360.
  • Schumpeter, J. 1999. Théorie de l’évolution économique – Recherches sur le profit, le crédit, l’intérêt et la conjoncture, trad. Française. Paris : Dalloz.
  • Schumpeter, J. 1982. Business Cycles, vol. 1 et 2. Philadelphia : Porcupine Press.
  • Sweedberg, R. 1991. Schumpeter. A biography. Princeton : Princeton University Press.
  • Vuillemin, J. 1984. Nécessité ou contingence – l’aporie de Diodore et les systèmes philosophiques. Paris : Les Éditions de Minuit.

Mots-clés

Entrepreneur, Innovation, Cycle, Eternel retour

Entre l’homme obligé et l’homme capable : la responsabilité de l’entrepreneur social. Eléments de réflexion philosophique

D’Hombres Emmanuel et Chabanet Didier

Résumé

L’entreprenariat social nous engage dans deux formes de responsabilité, l’une obligataire, qui ressortit au registre juridique et moral, l’autre mondaine ou cosmologique, qui ressortit au registre de l’action et de la création. La pratique entrepreneuriale en tant que telle honore prioritairement la responsabilité cosmologique, tandis que la dimension sociale de cette pratique réfère, quant à elle, au caractère obligataire. Dans cet article, nous proposons de revenir sur la généalogie de ces deux acceptions fondamentales de la responsabilité, qui ont trouvé dans le kantisme à la fois leur lieu de formulation philosophique et leur point de bifurcation, mais aussi de dégager la portée et les limites de leur dialectisation dans l’activité sociale-entrepreneuriale aujourd’hui. Nous montrons que la première convoque en son sein plusieurs traditions de philosophie morale impliquant différentes extensions du concept, ce qui oblige à nous interroger sur sa propre opérabilité. La seconde, que nous aurons à cœur d’illustrer en rapportant certains discours d’entrepreneurs, a été davantage honorée à l’époque contemporaine par les approches phénoménologiques et de philosophie de l’action de tendance analytique. Nous terminons en envisageant la possibilité pour l’entrepreneur social de s’extraire de cet atermoiement entre deux formes de responsabilité dans le contexte actuel, naguère anticipé par Hans Jonas et dont témoignent aujourd’hui le succès des thèmes de l’écologie politique et du développement durable, opérant ainsi un renversement du rapport de l’action humaine à la peur de l’avenir – peur à laquelle s’est substituée au fil du temps la projection raisonnée d’un futur malheureux, toutes choses égales ailleurs.

Mots-clefs

Entrepreneur, entrepreneuriat, responsabilité, social(e), action, obligation.

[Télécharger l’article sur Cairn]